1970 Attention, ressources naturelles sous haute tension ! Cette année, la crise sanitaire planétaire liée au coronavirus a obligé l’humanité à ralentir, à moins se déplacer et moins consommer. L’impact est tel que le jour du dépassement, c’est-à-dire le jour où la Terre a consommé toutes les ressources naturelles qu'elle peut produire en un an, connaît un recul inédit de 24 jours. Résultat : c’est la première fois depuis que notre utilisation des ressources naturelles diminue ! En 50 ans de modèle économique fondé sur la croissance et la consommation de masse, cela ne s’était… jamais produit. 1970 2020 Cette réduction de notre empreinte écologique est imposée et non voulue, et comme elle ne s’accompagne pas d’un changement systémique de nos modes de production et de consommation, elle ne va pas durer. Nos besoins dépassent toujours le volume de ressources que la planète peut régénérer. Alors, comment préserver nos ressources avant qu’elles n’arrivent à bout de souffle ? On fait le point sur la situation pour trouver des solutions ! Si l’exploitation des ressources naturelles a longtemps été synonyme de développement et de progrès, cette logique se retourne maintenant contre nous et les générations futures. Nous sommes totalement accros aux ressources naturelles L’exploitation des ressources naturelles est au fondement de nos modes de vie et de notre activité économique. C’est à partir d’elles que nous produisons tous les biens et équipements nécessaires pour : Se nourrir Faire fonctionner Se chauffer Se loger Se déplacer À partir de la révolution industrielle, la pression sur les ressources naturelles explose ! 1850 Le point de départ La révolution industrielle marque un vrai tournant dans nos modes de vie : dès lors l’exploitation des ressources naturelles devient massive. Les premières alertes… vite étouffées Alors que des voix commencent à s’élever pour alerter sur les limites de ce modèle, l’exploitation des ressources s’accélère. La découverte de nouvelles ressources comme le charbon, le pétrole, le gaz et les innovations techniques pour les extraire et les exploiter massivement à faible coût propulsent la civilisation dans un stade de développement inédit pour la planète. La population mondiale va croître dans une mesure inégalée et nos modes de vie vont devenir de plus en plus sophistiqués et gourmands en ressources naturelles. Ce modèle économique, qui prévaut toujours aujourd’hui, est principalement linéaire À partir de 1970 Dans les années En 1972, une équipe de scientifiques du Massachusetts Institute of Technologies est la première à souligner les limites de la croissance : c’est le rapport Meadows. Il attire l'attention sur le caractère fini des ressources naturelles que recèle la Terre. Contrairement à ce que l’on imaginait, l'eau douce, la forêt, la biodiversité, les combustibles fossiles n’existent ni en quantité illimitée ni ne se renouvellent à l’infini. La croissance exponentielle que nous connaissons depuis la révolution industrielle ne peut pas se prolonger indéfiniment.  le 22 août 2020 le 29 juillet 2019 VS 1 2 1,6 En 2020, il faudra tout de même l'équivalent de planète pour assouvir les besoins de l'humanité.  L’eau douce : non seulement elle est indispensable à la survie humaine mais elle est employée dans l’agriculture et dans la fabrication de la plupart de nos objets. Elle produit aussi de l’énergie hydraulique qui permet de générer de l’électricité. Les poissons et autres espèces vivantes marines : les ressources halieutiques sont indispensables à notre sécurité alimentaire. Les sols, la végétation, les forêts : nous exploitons les sols et la biomasse pour nous nourrir et construire nos habitats. Nous utilisons le bois des forêts pour nos habitations, nos meubles, fabriquer du papier et du carton. Les hydrocarbures : Le pétrole, le charbon et le gaz naturel sont brûlés pour produire de l’énergie ou transformés en produits chimiques et matières plastiques. Les minerais et métaux : le sable, les roches, le granulat sont utilisés dans le secteur du bâtiment et des travaux publics. Les métaux sont utilisés dans de très nombreux objets comme nos appareils électroniques. Parmi ces ressources, on distingue : Les ressources dites renouvelables comme l’eau, l’halieutique, les sols et la biomasse. Leur abondance semble infinie, mais nous les exploitons dans une telle (dé)mesure, que la machine se détraque. Nous pêchons plus de poissons qu’ils ne se reproduisent, nous abattons plus d’arbres qu’il n’en pousse, nous dégradons les sols plus vite qu’ils ne se réparent, nous polluons l’eau douce plus vite qu’elle ne se constitue. Les ressources non renouvelables comme les minerais, les métaux et les hydrocarbures. L’exploitation de ces ressources a explosé à partir du XX ème  et nos économies en sont dépendantes. Problème :  elles mettent des milliards d’années à se constituer, et à ce rythme elles pourraient s’épuiser en quelques décennies à peine. Ces ressources naturelles nous rendent d’innombrables services au quotidien alors forcément, on leur en demande beaucoup. Trop ? 250 Milliards de tonnes Tonnes/habitants 225 200 175 150 125 100 75 50 25 25 20 15 10 5 0 0 1900 1904 1908 1912 1916 1920 1924 1928 1932 1936 1940 1944 1948 1952 1956 1960 1964 1968 1972 1976 1980 1984 1988 1992 1996 2000 2004 2008 2012 2016 2020 2024 2028 2032 2036 2040 2044 2048 Extraction mondiale de matières premières depuis 1900 et projections 2015-2050 à croissance constante Source : Krausmann Fridolin et al., 2018. Traitements : SDES, 2019 Minéraux non métalliques Minéraux métalliques Combustibles fossiles Biomasse Tonnes/habitants Mais commenten sommes-nous arrivés là ? En agriculture, l'invention du tracteur motorisé et des engrais chimiques fabriqués à partir du pétrole permettent de nourrir une population toujours plus nombreuse.  Le niveau de vie des humains s’amélioreet le consumérisme demasse s’impose dansles pays développés. Covid19 Jamais ce jour, calculé parGlobal Footprint Network, n'était survenu aussi tard dans l'année depuis 2005. Si l’on peut se réjouir, deux problèmes demeurent : Cette année, il aura lieu : L’extraction des ressources a été 1900 2015 X15 6Mds de tonnes 27Mds de tonnes 90Mds environ de tonnes 1900 1970 2015 10 50 100 Selon le Groupe international d’experts sur les ressources (GIER) l’extraction mondiale de matières premières est passée de : nos appareils électriques et électroniques les ressources naturelles sont extraites en continu et en quantité croissante pour produire des biens et services. Elles sont ensuite consommées puis jetées en fin d'usage. L’exploitation du pétrole, du gaz et du charbon favorise le boom de l’industrie et des transports.
Où en sommes-nous avec nos ressources aujourd’hui ? Ce n’est rien de dire que l’humain entretient une relation compliquée avec les ressources Elles sont inégalement réparties à travers le monde. problème 1 er Elles sont aussi inégalement consommées. problème 2 ème Leur extraction et utilisation génèrent une pollution sans précédent. problème 3 ème Elles font l’objet de crises et de conflits à travers le monde. problème 4 ème problème 1 er Les ressources naturelles sont inégalement réparties à travers le monde et de nombreuses menaces pèsent sur elles. Aujourd’hui Pourtant, à partir des années 70, le phénomène s’accélère et continue d’augmenter. Jusqu’alors, ce modèle était considéré comme un progrès : Entre-temps, le développement d’une économie mondialisée et la financiarisation accrue des ressources a approfondi notre interdépendance entre pays. Des accords internationaux comme l’accord de Paris sont âprement négociés sans que tous les partenaires autour de la table ne jouent le jeu. Le consumérisme de masse devient la norme à l’échelle mondiale. Une transition difficileBien que collectivement conscients et responsables du problème, nous peinons à infléchir notre modèle économique. depuis 1970, doublé le produit intérieur brut mondial, principal indicateur de croissance économique a 1970 2020 X2 entraînant d’immenses progrès et aidant des milliards de personnes à sortir de la pauvreté : 1 milliard de personnes sont sorties de l’extrême pauvreté depuis les années 90 (moins de 1,90$ / jour) dont 800 millions en Chine. Il consomme aujourd'hui environ de l'électricité produite mondiale. 10% La révolution numérique qui a rendu la globalisation possible devient un nouveau secteur gourmand en énergie et métaux stratégiques donc en ressources. 92MDS de tonnes 220MDS de tonnes Si l’on poursuit la tendance pré-crise du coronavirus, le prélèvement des ressources naturelles pourrait atteindre près de 220 milliards de tonnes en 2050, 2X la masse actuelle. soit plus de Tant et si bien qu’au cours des 50 dernières années, nous n’avons pas connu une seule fois une longue période de stabilisation ou un déclin de la demande mondiale de matières. Seule une pandémie mondiale aura marqué un coup d’arrêt brutal à cette machine. Pour repartir de plus belle ? L’extraction annuelle de matières au niveau mondial a 27MDS de tonnes 92MDS de tonnes TRIPLÉ
L’eau douce facilement accessible ne représente que Attention à la pollution Les ressources mondiales en eau douce sont de plus en plus polluées par les déchets organiques, les pathogènes, les fertilisants et les pesticides, les métaux lourds et les polluants émergents. Les populations des zones tropicales en danger Les changements climatiques et l’augmentation des événements extrêmes qu’ils provoquent (tempêtes, inondations, sécheresses), aggraveront la situation des pays en situation de « stress hydrique » et détérioreront aussi celle des régions actuellement bien pourvues en ressources en eau. Aujourd’hui, 1,1 milliard de personnes n’ont déjà pas accès à l’eau potable. Envie de vous plonger dans les remous de l’eau douce ? Lisez notre infographie SUR L’eau infographie SUR L’eau OCÉAN ATLANTIQUE MER DU NORD OCÉAN PACIFIQUE OCÉAN INDIEN Brésil : Niobium 90% Bolivie : Lithium Ressources en eau douce par État(m3/hab/an) 40 000 1 700 Stress Pénurie 10 000 1 000 2 500 1920 2020 X4 On a de plus en plus soif Au cours des 100 dernières années, la population mondiale a été multipliée parplus de X6 et l’utilisation mondiale d’eau par Bien qu’elle se renouvelle, on commence à comprendre que la croissance démographique et les activités humaines réduisent sa disponibilité dans certaines parties du monde et en dégradent la qualité par la pollution. 1% de l’eau disponible sur Terre. 20% 10% Besoins domestiques de l’ensemble de la consommation 70% L’agriculture est le secteur le plus consommateur d’eau, il représente à lui seul Industrie
Vous vous posez des questions sur les poissons ? Découvrez l’infographie Qu’est-ce qu’on fait ?! pour faire le point sur la surpêche. 800m Pour aller plus loin Pour aller plus loin Plus de de personnes dans le monde dépendent de la pêche pour leur alimentation. Une assiette de la mer bien garnie :En 60 ans, notre consommation de produits de la mer  a été Trop de prises accidentelles Certains navires utilisent des engins de pêche qui ne font pas vraiment dans la dentelle. Souvent les pêcheurs remontent dans leurs filets d’autres espèces non voulues : des petits poissons de faible valeur, mais aussi des juvéniles d’espèces surexploitées et des animaux menacés d’extinction comme les tortues de mer, les requins et les raies. La pêche artisanale en danger Les ressources halieutiques sont accaparées par des acteurs économiques puissants et mondialisés au détriment de millions de pêcheurs artisanaux qui dépendent de cette ressource pour vivre et nourrir leur communauté locale. de tonnes de poissons sont jetées en mer chaque année. 1960 10m 9kg Ainsi, Durabilité et pêche Zone soumise à la surpêche Milieux où les ressources halieutiquessont abondantes OCÉAN ATLANTIQUE MER DU NORD OCÉAN PACIFIQUE OCÉAN PACIFIQUE OCÉAN INDIEN Cependant, ces 50 dernières années, nous avons pêché de manière intensive ce qui aboutit à l’effondrement de plusieurs stocks de poissons, la destruction des écosystèmes et menace la sécurité alimentaire de nombreuses personnes. X2,3 20,5Kg 2017 33,1% sont surexploités sont exploités à leur niveau maximum durable 59,7% sont exploités à leur niveau maximum durable 59,7% des stocksmondiaux de poissons sauvages Sur 93% Des stocks de poissons exploités à un rythme insoutenable poisson est pêché illégalement. 1/5 figurent comme espèces menacées ou vulnérables sur la liste rouge de l’UICN (Union internationale pour la conservation de la nature). le cabillaud de l’Atlantique l’aiglefin le thon rouge la raie Le déclin des espèces marines De nombreuses espèces communes sont menacées d’extinction.
Un cadre de vie menacéLes moyens d’existence et la sécurité alimentaire de nombreux ruraux pauvres dans le monde dépendent de la vitalité des forêts et des arbres. espèces animales et végétales disparaissent du fait de la déforestation La biodiversité en danger : les forêts hébergent près de 27000 80% Certaines parties de la forêt amazonienne sont également exploitées à des fins d’extraction minière ou gazière. En Asie du Sud-Est, la déforestation liée à la culture du palmier à huile et du cacaoyer progresse depuis les années 2000. de la couverture forestière mondiale originelle a été abattue ou dégradée. 80% de la biodiversité terrestre. OCÉAN ATLANTIQUE MER DU NORD OCÉAN PACIFIQUE OCÉAN PACIFIQUE OCÉAN INDIEN Des milieux arides menacés par la désertification L’agriculture, 1ère cause de déforestation : 27% de la déforestation est liée aux activités agricoles, minières et, plus largement industrielles. Ces arbres abattus ne sont pas destinés à repousser 8000 KM 2 Au Brésil, de forêt ont disparu rien qu’en 2016, 1120 448 terrains de football pour faire pousser du soja afin de nourrir les bovins.