bannière fast fashion Nayla Ajaltouni
# MasterTilt

Nayla Ajaltouni, Part.2 : « L’acte responsable : arrêter d’acheter des vêtements »

Rédaction Tilt le 19/04/2021

7 min de lecture 🧠   Niveau « Je me débrouille »

Le chiffre qui fait Tilt

4

millions de tonnes de textile sont jetées chaque année en Europe.
Sources : La mode sans dessus dessous, Ademe

100 milliards de vêtements sont produits chaque année sur la planète. Beaucoup ne sont portés que 7 à 10 fois, et 93 % dorment dans nos placards depuis plus d’un an.

Qu’on le veuille ou non, il est difficile de résister à l’industrie textile mondialisée : des produits à bas coûts, sans cesse renouvelés. Pourtant de nombreuses initiatives existent pour lutter ou, a minima, ne pas contribuer à une des industries les plus polluantes de la planète !

Nayla Ajaltouni, coordinatrice du collectif l’Ethique sur l’étiquette, nous partage ses tips pour allier mode et respect de l’environnement.

 

Fast fashion Recyclage

Par Rédaction Tilt

Partager cet article :

 fast-fashion conséquences
# MasterTilt

Nayla Ajaltouni, Part.1 : « Un T-shirt à 5 euros, ça n’existe pas » 

Rédaction Tilt le 15/04/2021

7 min de lecture 🧠   Niveau « Je me débrouille »

Quelles sont les conséquences de la fast-fashion, cette mode jetable qui incite à une consommation effrénée de vêtements de faible qualité ? Des réponses et des solutions avec Nayla Ajaltouni, coordinatrice du collectif l'Éthique sur l’étiquette. 

Le chiffre qui fait Tilt

20%

de la pollution des eaux dans le monde sont dues aux teintures du secteur textile.

Sources : ADEME

Fast-fashion : un mirage ? 

Comment couvrir les frais de production du tissu, puis du vêtement, le transport, la mise en rayon… en vendant un t-shirt à 5 € ? 

La réponse donnée par Nayla Ajaltouni, coordinatrice du collectif l'Éthique sur l’étiquette, est aussi triste que simple : « un t-shirt à 5 € ça n’existe pas. Ça n’existe que parce qu’il y a des coûts cachés sociaux et environnementaux énormes tout au long de la chaîne de valeur ». 

Face à cette terrible réalité, la mission de Nayla et du collectif est de faire en sorte que les multinationales de la fast-fashion soient redevables et responsables de leurs activités, sur l’ensemble de la chaîne de production. 

Fast-fashion : quelles conséquences ?

Ce sont les paysans indiens, principaux producteurs de coton, et les ouvrières textiles du Bangladesh ou autre pays d’Asie du Sud-Est, très peu rémunérés et fortement exposés aux produits chimiques, qui payent le prix fort de la fast-fashion et permettent, contre leur gré, à de grandes multinationales de vendre leur t-shirt à des prix défiant toute concurrence. 

Si l’effondrement du Rana Plaza en 2013 (une usine de production textile s’est effondrée au Bangladesh, causant la mort de plus de 1 100 personnes) a, tristement, permis une prise de conscience massive ainsi que la mise en place de mesures de la part de ces entreprises, la situation reste critique pour bon nombre de travailleurs de l’industrie textile dans les pays en développement

Comment sont produits nos vêtements ? Quel est leur vrai prix ? Quels sont les impacts de l’industrie textile sur les hommes et l’environnement ? 

Nayla Ajaltouni a répondu à toutes nos questions ! 👇
 

MasterTilt, c'est quoi ?

MasterTilt, ce sont des interviews d’expert.e.s en deux parties : d’abord, ils décryptent les défis du monde, ensuite, ils nous donnent leurs bons tuyaux pour agir.

Retrouve les conseils de Nayla Ajaltouni pour limiter ton impact textile dans sa vidéo tuto !

Je donne mon avis

👕

Je donne mon avis

Serais-tu prêt.e à limiter ton impact textile ?

Ressources naturelles Engagement Fast fashion

Par Rédaction Tilt

🎬 Jmage
📸 Sam Tarling / Oxfam
 

Partager cet article :

J'agis

J'ai 1 minute ⏰

Consommer ... sans nuire !

Tous les outils ici

J'ai 1 journée ⏰⏰

Je fais mon shopping en friperie

Je découvre

J'ai du temps ⏰⏰⏰

Qu'est-ce qui se cache derrière mon vêtement ?

Je télécharge l'appli