Nicolas Meyrieux image comédien humour podcast engagement parcours écologie environnement la barbe youtube
# Iels ont tilté

Nicolas Meyrieux : cultiver ses convictions

Rédaction Tilt le 25/02/2021

20 min de lecture 🧠   Niveau « J'y connais rien »

Partager cet article :

« J’ai la chance d’avoir un métier où j’ai une prise de parole en public, je vais essayer de faire en sorte que cette parole soit utile. »

Il y a ceux qui se servent de leur art pour servir une cause, un discours, des valeurs… et il y a ceux qui ont rencontré leur cause alors qu’ils ne cherchaient rien d’autre que d’exercer leur art. Cette rencontre les affecte et les métamorphose. Ils deviennent alors de fervents ambassadeurs de cette cause embrassée presque par hasard et désormais défendue par conviction.

Nicolas Meyrieux appartient à cette deuxième catégorie d’artistes. D’abord engagé dans des études de médecine et de sport pour devenir kiné, il change de voie à 22 ans pour suivre son rêve : devenir comédien. Passé par la scène, la télé, la scène, internet… toujours la scène et beaucoup d’écran, il est devenu au fil des rôles, un écologiste convaincu, engagé.

Et c’est pour nous raconter ce cheminement progressif qu’il témoigne au micro de Clémence Bodoc dans cet épisode de la saison 2 d'Alors ils l'ont fait.

« Ils ne savaient pas que c'était impossible, alors ils l'ont fait »

En référence à la célèbre sentence de Mark Twain, le podcast Alors ils l'ont fait donne la parole à des citoyens ordinaires aux trajectoires extraordinaires. 

La saison 2 est dédiée à des artistes, qui mobilisent leur art pour faire bouger les lignes. 

Les épisodes sont disponibles sur toutes les plateformes. 

👇

Acast Spotify Deezer Apple Podcasts

T'en penses quoi ?

🤸‍♀️

Que penses-tu de la tendance du « Do It Yourself » et de tout fabriquer soi-même ?

Alimentation Climat

Par Rédaction Tilt

🎤 Clémence Bodoc

✏ Anaïs Ordas

Partager cet article :

richard lusakumunu podcast congo
# Iels ont tilté

Richard Lusakumunu : l'art du partage

Rédaction Tilt le 04/03/2021

22 min de lecture 🧠   Niveau « Je me débrouille »

Partager cet article :

« Je me rappelle de fois où l’on s’est croisé entre artistes venant des 4 coins du monde, l’art était pour nous le seul moyen de pouvoir communiquer. » 

Souvent dans l'imaginaire, la vie d'artiste est associée à une forme de luxe et de précarité presque poétique. Le luxe de pouvoir se consacrer à son art parce qu'on n’a pas besoin de s'encombrer l'esprit de bassesses matérielles. La précarité presque poétique de l'artiste en galère qui, s'il peine à se nourrir, nourrit au moins son art.

Richard Lasakumunu a choisi de nourrir le talent des autres et surtout de ceux dont la galère n'a rien de poétique.

A 27 ans, ce peintre congolais vit en Grèce avec le statut de réfugié politique. Il transmet sa passion aux jeunes réfugiés, qu'il aide à s'intégrer par l'art dans leur nouvelle société.

Richard raconte son parcours au micro de Clémence Bodoc. 
 

« Ils ne savaient pas que c’était impossible alors ils l’ont fait »

En référence à la célèbre sentence de Mark Twain, le podcast Alors ils l’ont fait donne la parole à des citoyens ordinaires aux trajectoires extraordinaires. 

Les épisodes sont disponibles sur toutes les plateformes de podcast. 

👇

Acast Spotify Deezer Apple Podcasts

Art Engagement

Par Rédaction Tilt

🎤 Clémence Bodoc 

✏ Anaïs Ordas

Partager cet article :

J'agis

J'ai 1 minute ⏰

Des événements, des étudiants, des initiatives engagées

Je participe !

J'ai 1 journée ⏰⏰

Je crée du lien avec celles et ceux qui viennent de loin !

Je participe

J'ai du temps ⏰⏰⏰

Faire entendre sa voix

Je participe à des panels pour faire entendre ma voix