Bannière Nayla Ajaltouni 1
# MasterTilt

Nayla Ajaltouni, Part.1 : « Un T-shirt à 5 euros, ça n’existe pas » 

Rédaction Tilt le 15/04/2021

7 min de lecture 🧠   Niveau « Je me débrouille »

Partager cet article :

Le chiffre qui fait Tilt

20

% de la pollution des eaux dans le monde sont dues aux teintures du secteur textile
(Sources : La mode sans dessus dessous, ADEME)

Comment couvrir les frais de production du tissu, puis du vêtement, le transport, la mise en rayon … en vendant un t-shirt à 5 € ?

La réponse donnée par Nayla Ajaltouni, coordinatrice du collectif l’Ethique sur l’étiquette, est aussi triste que simple :


Un t-shirt à 5 € ça n’existe pas. Ça n’existe que parce qu’il y a des coûts cachés sociaux et environnementaux énormes tout au long de la chaine de valeur 

Fast-fashion victimes ?

En d’autres mots, ce sont les paysans, pour la majorité indiens, principaux producteurs de coton, et les ouvrières textiles du Bangladesh ou autre pays d’Asie du Sud-Est, très peu rémunérés et fortement exposés aux produits chimiques, qui en payent le prix fort et permettent, contre leur gré, à de grandes multinationales de vendre leur t-shirt à des prix défiant toute concurrence.

Comment sont produits nos vêtements ? Quel est leur vrai prix ? Quels sont les impacts de l’industrie textile sur les hommes et l’environnement ?

Nayla Ajaltouni a répondu à toutes nos questions ! 👇

Je donne mon avis

👕

Je donne mon avis

Serais-tu prêt.e à limiter ton impact textile ?

Ressources naturelles Engagement Fast fashion

Par Rédaction Tilt

🎬 Jmage
📸 Sam Tarling / Oxfam
 

Partager cet article :

bannière fast fashion Nayla Ajaltouni
# MasterTilt

Nayla Ajaltouni, Part.2 : « L’acte responsable : arrêter d’acheter des vêtements »

Rédaction Tilt le 19/04/2021

7 min de lecture 🧠   Niveau « Je me débrouille »

Partager cet article :

Le chiffre qui fait Tilt

4

millions de tonnes de textile sont jetées chaque année en Europe.
Sources : La mode sans dessus dessous, Ademe

100 milliards de vêtements sont produits chaque année sur la planète. Beaucoup ne sont portés que 7 à 10 fois, et 93 % dorment dans nos placards depuis plus d’un an.

Qu’on le veuille ou non, il est difficile de résister à l’industrie textile mondialisée : des produits à bas coûts, sans cesse renouvelés. Pourtant de nombreuses initiatives existent pour lutter ou, a minima, ne pas contribuer à une des industries les plus polluantes de la planète !

Nayla Ajaltouni, coordinatrice du collectif l’Ethique sur l’étiquette, nous partage ses tips pour allier mode et respect de l’environnement.

 

T'en penses quoi ?

👕

Je donne mon avis

Serais-tu prêt.e à limiter ton impact textile ?

Fast fashion Recyclage

Par Rédaction Tilt

Partager cet article :

J'agis

J'ai 1 minute ⏰

Consommer ... sans nuire !

Tous les outils ici

J'ai 1 journée ⏰⏰

Avis - Consommation - Do it yourself

J'ai du temps ⏰⏰⏰

J'achète en seconde main, de façon solidaire et responsable

Par ici l'e-shop