retrotilt2021
# Deep Tilt

2021 dans le rétro : 12 événements qui ont marqué l’année

Rédaction Tilt le 23/12/2021

5 min de lecture 🧠   Niveau « J'y connais rien »

Partager cet article :

2021, ce n’est pas que l’épisode 2 de la série COVID-19. Le monde a continué à changer, à avancer, à trembler… et ce n’est pas toujours simple de s’y repérer. En 12 événements, on t’aide à y voir plus clair sur l’année qui vient de s’écouler. Alors, qu’est-ce qu’il s’est passé en 2021 ? 

On a célébré des avancées qui nous donnent de l’espoir

On commence par de bonnes nouvelles ? Environnement, égalité femmes-hommes, justice… Dans tous ces domaines, 2021 a vu des victoires importantes.

Le 1er mars s’est ouvert un procès historique à Lima : celui d’Alberto Fujimori, ex-président du Pérou, accusé d’avoir organisé la stérilisation forcée de 300 000 femmes dans les années 1990. Après 25 ans d’attente, c’est la fin de l’impunité ! Une victoire remportée grâce à la mobilisation, notamment sur les réseaux sociaux. 

Perou_Fujimori

Le 11 avril, on a fêté une bonne nouvelle dans le monde animal : d’une centaine dans les années 1960, on compte aujourd’hui 752 rhinocéros du Népal. Les politiques de conservation, ça marche, alors continuons sur cette lancée !

rhinocéros du Népal

© A. Ali Hazarika/Creative Commons

Le 11 octobre, Najla Bouden est devenue Première ministre de Tunisie : c’est la première femme tunisienne et arabe à la tête d’un gouvernement. Le chemin reste long : seuls 11 % des pays sont dirigés ou gouvernés par une femme dans le monde… 

On a admiré des engagements forts

Partout dans le monde, des femmes et des hommes ont agi pour défendre leurs convictions et leurs droits, parfois au péril de leur vie. Focus sur leurs luttes.

En mai, trois militants écologistes sont morts au Mexique pour leur engagement. Quelques semaines plus tôt, un traité est entré en vigueur dans 12 pays d’Amérique latine pour protéger non seulement l’environnement, mais aussi ses défenseurs. Cette première historique devrait permettre de mieux protéger les militants à l’avenir.

manifestationmexique

© Ainhoa Goma/Oxfam

Le 26 juin s’est déroulée la première marche des fiertés au Malawi. Une cinquantaine de personnes ont bravé les menaces de persécution pour demander la légalisation de l’homosexualité, encore punie de 14 ans de prison pour les hommes et 5 pour les femmes.

marche fierté malawi

© Nyasa Rainbow Alliance

En juillet, le sport s’est mis lui aussi à la politique le temps des JO de Tokyo. La lanceuse de poids Raven Saunders a posé sur le podium les poings croisés au-dessus de la tête, en soutien aux personnes oppressées. Un geste fort mais interdit

On s’est interrogé sur l’avenir de notre planète

L’environnement est et restera au cœur de l’actualité. Entre espoir et indignation, on s’est posé des questions sur ce qui se joue aujourd’hui et sur le monde que l’on est en train de construire.

Le 20 janvier, Joe Biden signe le retour des États-Unis dans l’Accord de Paris. Il annule des mesures comme la construction d’un énorme pipeline et s’engage à atteindre la neutralité carbone d’ici 2050. L’espoir d’un futur plus écologique pour les États-Unis ?

Le 8 septembre, la plus grande usine de captage de CO2 au monde est inaugurée en Islande. Elle peut stocker sous terre 4 000 tonnes de CO2 par an. Le hic : ce procédé est très coûteux en énergie et ne suffira pas à endiguer le réchauffement climatique. La seule solution est encore de réduire nos émissions de CO2 !

Orca usine captage CO2

© Adam Sébire/Stocksy

En novembre, Glasgow a accueilli la COP26. La Première ministre de la Barbade, Mia Mottley, a attiré l’attention sur le sort des petits États insulaires qui sont particulièrement vulnérables aux effets du réchauffement climatique. Le ministre des Affaires étrangères des Îles Tuvalu a quant à lui interpelé le monde les pieds dans l’eau… Cette COP26 va-t-elle marquer un tournant dans notre engagement pour le climat ?

cop26

© Garry Knight/Public Domain Dedication

On a tilté

Cette année 2021, elle nous a surtout fait réagir. Elle nous a réveillés, pas toujours en douceur, et elle nous a parfois donné envie d’agir. 

Le 24 février, le Conseil des droits de l’homme de l’ONU a dénoncé le travail forcé des Ouïghours au Xinjiang, en Chine. Selon l’ONG ASPI, + de 80 multinationales sont impliquées, dont Zara, Adidas, Uniqlo… 

manifestation ouighours

© Kuzzat Altay/Unsplash

En août, le rapport Bloomberg a prédit l’explosion du marché des alternatives végétales aux produits animaux (viande, poisson, produits laitiers). De 36 milliards de dollars aujourd’hui, il devrait représenter 162 milliards en 2030 ! Les causes : les allergies alimentaires, la santé et l’écologie. 

En décembre, le pape François a visité le camp de réfugiés Mavrovouni à Lesbos, en Grèce, où plus de 2 000 personnes, dont des enfants, vivent dans des conditions difficiles. Il a appelé les dirigeants européens à mettre fin à un « naufrage de civilisation ». Pendant ce temps, en Europe, on observe une montée des nationalismes et de la xénophobie…

migrant Lesbos

© Antonio Masiello/Flickr

👉 Et toi, qu’est-ce qui te donne envie de t’engager en 2022 ? 

Inégalités Climat

Par Rédaction Tilt

Partager cet article :

J'agis

J'ai du temps ⏰⏰⏰

Je trouve une mission de bénévolat

Je m'engage près de chez moi ou à distance !

J'ai 1 journée ⏰⏰

Je crée du lien avec celles et ceux qui viennent de loin !

Je participe

J'ai 1 minute ⏰

Une chaine TV verte et positive !

Je découvre Up Green TV !